06 89 74 66 24 gahery.irene16@gmail.com
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est telechargement.jpg.

L’araignée

L’araignée était comme une petite explosion pour le regard : si noire  sur le mur si blanc ! D’abord elle resta figée  : sans doute avait-elle perçu ma présence. Puis, comme je ne bougeais pas, elle osa une patte. Une longue patte noire ; si fine ; arthropodique ! Puis une deuxième. Et, en quelques secondes, elle rejoignit son fil. On eût dit qu’elle avait quelque diable à ses trousses. Puis  je compris qu’elle se dirigeait délibérément vers l’angle du mur contre lequel j’étais adossée.  Dès lors, Je pouvais distinctement détailler sa petite tête noire ; il me sembla y voir briller  un éclair. Je fus instantanément tentée de déguerpir. Hélas, je ne pouvais remuer un doigt, fascinée, sidérée  par cette vision. Je fermai les yeux, incapable d’en supporter davantage.

Quand je les  rouvris, le mur était de nouveau parfaitement blanc. Je tentai de me rassurer, me disant qu’il ne s’agissait que d’une anicroche sans importance.

C’est alors que je  sentis quelque chose de léger qui se déplaçait sur mes cheveux avec vélocité… 

Irène Gahéry

Share This